Suomi

Передня обкладинка
Suomalaisen Kirjallisuuden Seura, 1892
 

Відгуки відвідувачів - Написати рецензію

Не знайдено жодних рецензій.

Інші видання - Показати все

Загальні терміни та фрази

Популярні уривки

Сторінка 290 - Sibirische Geschichte von der entdekkung Sibiriens bis auf die eroberung dieses Lands durch die Russische waffen, in den Versamlungen der Akademie der Wissenschaften vorgeleseu, und mit genehmhaltung Derselben ans Licht gestellt von JOHANS EBERHARD FISCHER, Mitglied besagter Akademie etc.
Сторінка 291 - Allgemeine Nordische Geschichte. Aus den neuesten und besten Nordischen Schriftstellern und nach eigenen Untersuchungen beschrieben, und als eine Geographische und Historische Einleitung zur...
Сторінка 222 - DN Jesu Christi SS. Evangelia ab Ulfila Gothorum in Moesia Episcopo circa annum a nato Christo CCCLX ex Graeco Gothice translate nunc cum Parallelis Versionibus, Sveo-Gothica, Norraena, seu Islándica et vulgata Latina edita. Stockholmiae 1671. Siihen on yhdistettynä SiiEHNHiELMin „De linguarura origine praefatio".
Сторінка 317 - Undersökning ora de Nationer, hörande till Finska Folkstammen, hvilka i den äldre Nordiska historien omtalas. Första stycket".
Сторінка 255 - Tartares qui se servaient d'une semblable Langue, je crois que cela a esté sur le bord du Volga du côté du Nord, trois ou quatre journées plus haut que la ville d'Astracam, d'où je sçay que quelques Nations, et on dit aussi les Hongrois ont tiré leur origine, et que ce quartier, qui est à présent fort déserté et mal peuplé, a esté autres fois aussi bien peuplé qu'aucun païs du Monde. Monsieur...
Сторінка 254 - Perse, a écrit sur l'affaire de la Langue Finlandoise, et qu'il a rencontré en chemin des Tartares qui se servaient d'une semblable Langue, je crois que cela a esté sur le bord du Volga du côté du Nord, trois ou quatre journées plus haut que la ville d'Astracam, d'où je sçay que quelques Nations, et on dit aussi les Hongrois ont tiré leur origine, et que ce quartier, qui est à présent fort déserté...
Сторінка 253 - Spanvfenfeld écrira en Moscovie et ailleurs pour avoir quelques mots des Tartares les plus reculés. Fabritius n'est pas homme à chercher des curiosités, il ne cherche que les trafiques et les gains. Polhammer n'est pas du voyage, c'est un grand machiniste et travaille au Kupferbergwerk. Le C. Stenbock a promis a Mr. Hertel de lui apprendre aussi des circonstances de Levante et de Kunkel dont vous avez voulu sçavoir quelque chose.
Сторінка 251 - Jusqu'icy je ne connois que trois langues fort étendues dans la Scythie 1) la Sarmatique, qui est celle des Russes, Esclavons, Polonois, Bohémiens etc. ; 2) la Tartare, qui est celle des Turcs, des Calmuques et des Mogalles, et 3) la Fennienne...
Сторінка 251 - J'ai mille autres choses importantes à demander par rapport aux pays du Czar; mais il faut pour cela des temps plus propres. Je n'ay eu que rarement l'honneur de parler à Monsieur le Comte d'Oettinguen , parceque son Excellence estoit tousjours fort occupée, et pour moy je n'avois aucune affaire à négotier: mais j'estois plus familier avec feu Messieurs les Comtes de Windischgraz et Strateman, qui me voulurent retenir...
Сторінка 350 - Title) on the affinity of the Fins, Estonians, Laplanders, and other Northern people, with a comparative table of their languages.

Бібліографічна інформація