Dictionnaire historique: littéraire et bibliographique des Francaises, et des étrangerès naturalisées en France, connues par leurs écrits, ou par la protection que'elles ont accordée aux gens de lettres, depuis l'etablissement de la monarchie jusqu'à nos jours ...

Передня обкладинка
 

Відгуки відвідувачів - Написати рецензію

Не знайдено жодних рецензій.

Вибрані сторінки

Інші видання - Показати все

Загальні терміни та фрази

Популярні уривки

Сторінка 45 - Hâtez-vous lentement, et, sans perdre courage, Vingt fois sur le métier remettez votre ouvrage : Polissez-le sans cesse et le repolissez ; Ajoutez quelquefois, et souvent effacez.
Сторінка 74 - Moi-même, pour tout fruit de mes soins superflus, Maintenant je me cherche, et ne me trouve plus': Mon arc, mes javelots, mon char, tout m'importune...
Сторінка 306 - Nanteuil , en faisant mon image , A de son art divin signalé le pouvoir ; Je hais mes traits dans mon miroir , Je les aime dans son ouvrage.
Сторінка 313 - Le faux est toujours fade, ennuyeux, languissant; Mais la nature est vraie , et d'abord on la sent : C'est elle seule en tout qu'on admire et qu'on aime.
Сторінка x - Qui me charme toujours et jamais ne me lasse. De l'aimable vertu doux et puissants attraits! Tout respire en Esther l'innocence et la paix : Du chagrin le plus noir elle écarte les ombres, Et fait des jours sereins de mes jours les plus sombres.
Сторінка 217 - Son esprit n'emploie ni tours ni figures, ni rien de tout ce qui s'appelle invention. Frappé vivement des objets , il les rend comme la glace d'un miroir les réfléchit , sans ajouter, sans omettre, sans rien changer.
Сторінка 95 - Paris dans le 16°. siècle. Elle possédait les langues savantes , et cultivait les mathématiques et la philosophie. Son goût pour cette dernière science lui fit traduire de l'espagnol trois Dialogues de Pierre Messie , touchant la nature du Soleil, de la Terre , et de toutes les choses qui se font et apparaissent en l'air; Paris , Frédéric Morel , 1566.
Сторінка 45 - Le Sculpteur, ou la Femme comme il y en a peu, comédie en deux actes et en prose , représentée pour la première fois, le 14 janvier 1784; Paris, 1784, in-8°.
Сторінка xviii - Si quelque Gaulois a sujet de se plain«dr'e d'un Carthaginois, il se pourvoira devant le sénat de «Carthage établi en Espagne; si quelque Carthaginois se « trouve lésé par un Gaulois, l'affaire sera jugée par le «conseil suprême des femmes gauloises.
Сторінка 75 - Puis soulève le fer , l'arrache du fourreau , Et le cœur enflammé par un transport nouveau, Croit entendre la voix du ciel qui l'encourage : «• Tu le veux , Dieu puissant , acheve ton ouvrage.

Бібліографічна інформація