Vive la chasse

Передня обкладинка
 

Відгуки відвідувачів - Написати рецензію

Не знайдено жодних рецензій.

Вибрані сторінки

Інші видання - Показати все

Загальні терміни та фрази

Популярні уривки

Сторінка 103 - Un grand trouble se mit dans la bande, et il sembla aux chasseurs qu'elle était diminuée de moitié. En effet, contrairement au proverbe qui dit que les loups ne se mangent pas, sept ou huit affamés étaient restés en arrière pour dévorer le mort.
Сторінка 140 - ... animal, vous pouvez espérer d'avoir une belle et agréable chasse. «Je vais saisir cette occasion pour donner quelques bons conseils à de jeunes chasseurs d'antilopes. Je n'oublierai jamais le plaisir que j'éprouvai en blessant mon premier mâle, et mon désappointement, je dirai presque mon désespoir, en le voyant définitivement échapper à ma poursuite.
Сторінка 138 - Nous eûmes beaucoup de peine à découvrir le gué, après quoi, nous arrivâmes, au bout d'une demi-heure, à l'espèce de caverne dans les ruines que nous avions choisies pour gîte. La plus profonde obscurité régnait de tous côtés ; les domestiques que nous avions envoyés en avant, ne comptant plus nous voir cette nuit, s'étaient endormis. Nous n'eûmes cependant pas beaucoup de peine à les réveiller, et quand ils eurent...
Сторінка 125 - C'est probablement le seul essai de ce genre que nous aurons à craindre dans le courant de celte nuit, me dit Kosko, mais, ajouta-t-il, quand le jour commencera, nous aurons ici plus de ces animaux de •l'enfer, que nous ne pourrons en tuer. . . "J'avais seul entendu ces paroles et je lui demandai à voix basse quelle crainte il éprouvait, car, moi, j'avais l'espérance qu'avec l'aurore, les loups quitteraient la partie pour se retirer au milieu des forêts. " — Quand bien même cela serait,...
Сторінка 117 - ... la volonté de Dieu, oubliait tous les dangers qui l'environnaient. « Tout à coup nous vîmes paraître des deux côtés nos ennemis acharnés. Je remarquai qu'ils flairaient le contenu du traîneau et qu'ils semblaient chercher à le reconnaître avant de l'attaquer. « Dans ce danger imminent , je sentais le désespoir m'étreindre le cœur. Ma main gauche saisit le pistolet, et, le regard incertain, je cherchai à la tête de ma sœur la place où la mort l'atteindrait le plus sûrement...
Сторінка 112 - ... Ils viennent!... ils viennent!... n'entendezvous pas leurs cris et leur galop?... Voyez ce point obscur qui se meut là-bas ; ils sont plus de cent. « Au même instant, je reconnus ce que la vue perçante de Kosko avait découvert avant la mienne. « Une sombre masse se mouvait d'une manière singulière, et approchait de plus en plus. Elle semblait voler au-dessus de la plaine couverte de neige ; on ne pouvait pas se rendre compte de cette marche, et pourtant la troupe avançait tellement,...
Сторінка 142 - ... à deux coups, même pour des balles. « Dans la matinée du jour, où le chasseur Bengalais m'accompagna à Surrou-Nuggur, je fus particulièrement malheureux. Ce ne fut qu'au moment où j'allais retourner à la ruine pour déjeuner, que je vis un beau mâle noir passant tranquillement à deux cents pas de moi.
Сторінка 148 - ... avait suivi une direction diagonale et s'était logée dans le côté opposé, entre la peau et les côtes. L'opérateur annonça qu'il la ferait sortir par la même ouverture par laquelle elle était entrée. J'avoue que ' je ne pouvais concevoir comment il s'y prendrait. Il passa un...
Сторінка 143 - Eu ce moment critique, quelques Indiens étant sortis de derrière une touffe de dattiers, précisément devant l'animal effrayé, celui-ci se retourna et changea sa direction du sud à l'ouest. Ce fut un grand bonheur pour moi; je courus une autre bordée, et ne pouvant l'égaler en vitesse, je résolus d'essayer jusqu'où il pousserait la persévérance. Je l'avais si bien vu au moment du détour que...
Сторінка 124 - Nos regards y rencontrèrent une apparition terrible : quatre têtes de loups se trouvaient eu cet endroit, la gueule encore écumante de sang. A travers la fumée, ces têtes effroyables ressemblaient à des démons de l'enfer. « Kosko seul garda sa présence d'esprit; il jeta un fagot dans la flamme et nous dit : « — Nous n'avons rien à craindre de ceux-ci, les loups ont peur du feu, ils sont aveuglés par l'éclat de la flamme et ne nous distinguent pas.

Бібліографічна інформація