Journal asiatique

Передня обкладинка
Société asiatique., 1825
Ser. 6, v. 11, 14 and 18; ser. 7, v. 1 and 9, ser. 7, v. 16 and 19, ser. 8, v. 5, 9, 13 and 17 include "Bibliographie ottomane. Notice des livres turcs arabes et persans imprimés à Constantinople durant le période 1281-1307 de l'Hégire" (title varies slightly)
 

Відгуки відвідувачів - Написати рецензію

Не знайдено жодних рецензій.

Вибрані сторінки

Інші видання - Показати все

Загальні терміни та фрази

Популярні уривки

Сторінка 148 - ... enterrer leurs morts; lesdits moines et prêtres prêcheront et prieront publiquement dans leurs églises, et serviront Dieu suivant les rites de leur religion , et ainsi qu'ils ont coutume de le faire dans leur pays.
Сторінка 149 - Charles, par la grâce de Dieu, roi de Sicile, pour les cinq années passées, finissant à la date des présentes, la somme qui était payée ordinairement à l'empereur; il sera également payé audit roi très-illustre, à compter de ce jour, et en avant, par chaque année , le double de ce qui était payé à l'empereur.
Сторінка 105 - Ce sont deux passe-porls, dont le premier est donné à deux Egyptiens et le second à un seul. Je ne placerai ici que la traduction du premier, parce que c'est celui qui offre le moins de lacunes. « Au nom du Dieu clément et miséricordieux. Ceci » est un écrit donné par moi, Djaber, fils d'Obeïd, » intendant de l'émir Abd-almélic, fils de Yézid , et « préposé au nome de Memphis, à...
Сторінка 148 - On y stipule d'abord sûreté et protection entières pour les sujets du roi de Tunis, qui se trouveront , pour le commerce , dans les états des rois chrétiens , sur terre comme sur mer : les rois chrétiens ne fourniront aucun secours aux ennemis du roi de Tunis. Pareilles garanties sont accordées par le roi de Tunis •aux chrétiens qui résideront ou trafiqueront dans ses états. Les moines et les prêtres chrétiens pourront demeurer dans les états du prince des croyans , qui leur .donnera...
Сторінка 107 - Abd» almélic , fils de Yézid, natif du Djordjan , fut » nommé gouverneur de l'Egypte, et chargé en même» tems de l'intendance des finances, comme îicute» nant de Salih, fils d'Ali. » Ainsi, à la date de nos passe-ports, Abd-almélic, fils de Yézid, gouvernait l'Egypte depuis environ deux mois. Il en conserva le gouvernement , suivant Makrizi , jusqu'à la fin de l'an i35.
Сторінка 186 - S'il est une contrée sur la terre qui puisse ré• » clamer à juste titre l'honneur d'avoir été le berceau de » l'espèce humaine, ou au moins le théâtre d'une civili...
Сторінка 141 - Mais, dit l'historien de Philippe-le-Hardi, dont je traduis exactement les expressions , ces reproches n'avaient point de fondement , et n'étaient que l'effet de cette ignorance présomptueuse qui porte d'ordinaire la multitude, incapable d'apprécier ce qu'exigent les circonstances , à embrasser le parti de l'opposition contre ceux qui ont la conduite des affaires.
Сторінка 109 - Khazare , et que M. Marchant, » dans ses mélanges de numismatique et d'histoire, » attribue au khalife Abd-almélic , et considère • » comme des essais de monnaie , dont la politique des » musulmans a commencé de rapprocher le style et la » fabrique, du système monétaire des empereurs, pour » en favoriser le cours. De là aussi, suivant lui, le » mélange du grec et de l'arabe sur ces médailles.' Je M ue vois plus maintenant de raison pour refuser de » reconnaître le nom arabe de...
Сторінка 141 - Philippe-le-Havdi était assurément celui qui avait les plus forts motifs de désirer un accommodement : il devait souhaiter qu'il lui fût permis de renoncer avec honneur à une entreprise hasardeuse, qui avait été conseillée plutôt par un zèle mal entendu que par la prudence, et où saint Louis et une grande partie de son armée avaient succombé à une funeste maladie, et de revenir en France, où sa présence, au commencement d'un nouveau règne , ne pouvait être indifférente. L'histoire...
Сторінка 326 - ... précisément tout le contraire; car le reproche » de partialité qu'on pourrait opposer aux historiens » nationaux, peut, à aussi bon droit, s'adresser aux » écrivains étrangers , soit qu'ils aient écrit dans un » tems où ils portaient le joug de la nation dont ils » nous ont conservé l'histoire, ou après qu'ils avaient

Бібліографічна інформація