Œuvres de Monsieur de Montesquieu,.: De l'Esprit des loix. Livre XXII-XXXI. Défense de l'Esprit des loix. Remerciment sincère à un homme charitable, attribué à Monsieur de Voltaire. Lysimaque. Table des matlères contenues dans l'Esprit des loix, et dans la Défense

Передня обкладинка
 

Відгуки відвідувачів - Написати рецензію

Не знайдено жодних рецензій.

Зміст

Des prêts à intérêt
33
Des ufures maritimes
34
Du prêt par contrat de luſure chez les Romains
35
Des loix dans le rapport quelles ont avec le nombre des habitans CHAP I Des hommes des animaux par rapport à la multiplication de leur eſpèce
42
Des mariages
43
De la condition des enfans
44
Des familles ibid CHAP V De divers ordres de femmes légitimes
45
Des bâtards dans les divers gouvernemens
46
Du conſentement des pères aux mariages
47
Des filles
49
Du nombre des filles des garçons dans
51
De létat des peuples avant les Romains
57
De lexpoſition des enfans
72
Des loix dans le rapport quelles ont avec la reli igion établie dans chaque pays conſidérée dans fes pratiques en ellemême ? CHAP I Des religions en...
80
Paradoxe de Bayle
81
Que le gouvernement modéré convient mieux à la religion chrétienne le gouverne ment deſpotique à la mahometane
83
Conſéquences du caractère de la religion chré tienne de celui de la religion maho métane
85
Des loix de perfection dans la religion
87
De laccord des loix de la morale avec celles de la religon
88
Des Efféens
89
De la fecte ſtoique ibid CHAP XI De la contemplation
90
Des pénitences
91
Des crimes inexpiables TUINPS ibid CHAP XIV Comment la force de la religion sapplique à celle des loix civiles
92
Comment les loix civiles corrigent quelques fois les fauſſes religions
95
Eft un pays formé par linduſtrie des hom citution religieuſe II
96
Continuation du même ſujet 06
97
Des fêtes ibid
103
la route à celle du cap de Bonnceſpérance Maux quils causèrent quand ils furent
106
Peine de mort Dans quel cas eſt juſte 1 255 coup II
108
Des temples
109
Des monaſtères
114
Du luxe de la ſuperſtition
115
Du pontificat
116
De la tolérance en fait de religion
117
Continuation du même ſujet ibid CHAP XI Du changement de religion
118
Des loix pénales
119
Trèshumble remontrance aux inquiſiteurs dEſpagne de Portugal
120
Pourquoi la religion chrétienne eſt ſi odieuſe au Japon?
123
De la propagation de la religioni
124
V I
126
Des loix divines des loix humaines
127
Des loix civiles qui font contraires à la loi naturelle
128
Continuation du même ſujet
130
Cas où lon peut juger par les principes du droit civil en modifiant les principes du droit naturel
131
Coutume admirable de cet empire pour en Il y eue des dynaſties où les frères de lem
133
pas des principes du droit naturel 132 CHAP VII Quil ne faut point décider par les préceptes de la religion lorſquil sagit de ceux
134
Quil ne faut point règler par les principes
135
Dans quels cas dans les mariages entre
142
Quil ne faut point décider par les règles
149
Quil faut examiner ſi les loix qui paroif
152
Quil ne faut pas ſuivre les diſpoſitions géo
158
Pourquoi le nombre de ceux qui font
163
De lorigine des révolutions des loix civiles chez
175
Comment le droit Romain fe perdit dans
182
Faux capitulaire
189
Différence de la loi ſalique ou des Francs
197
CHAP XVIII Comment la preuve par le combat sétendit
204
Règles établies dans le combat judiciaire
217
tes funeſtes I 278 le refuſer II 222
222
Du combat judiciaire entre une partie
224
De lappel de defaute de droit
236
Continuation du même ſujet
240
Continuation du même ſujet
241
Flux reflux de la juriſdiction eccléfurftia que de la juriſdiction laye
258
Renaiſſance du droit Romain ce qui en reſulta Changemens dans les tribunaux NS do
260
Continuation du même ſujet
263
De la preuve par témoins
264
Des coutumes de France
265
I X
269
Continuation du même ſujet
270
Continuation du même ſujet 271
271
De quelle inanière deux loix diverſes peu
277
da legiſlateur y ſont ſouvent conformes ibid
282
Choſes à obſerver dans la compoſition
283
Mauvaiſe manière de donner des loix 289
289
progrès les chrétiens fi peu 1 350 rens II
290
De la conquête des Francs
295
Des fervitudes
301
Que les terres du partage des Barbares
307
Yvrognerie Raiſons phyſiques du penchant
309
De ce quon appelloit cenſus
313
Des leudes ou vaſaux
319
Du ſervice militaire des hommes libres
320
Des compoſitions chez les peuples barbares
327
De ce quon a appellé depuis la juſtice des ſci
333
Que les juſtices eroient établies avant la
340
De la nobleſe Françoiſe
350
1
359
CHAP III Autorité des maires du palais ALYA
370
blique 1 255 256 II 373
373
Des grands offices des fiefs ſous les mai res du palais
374
Comment les alleux furent changés en fiefs
376
Comment les biens eccléſiaſtiques furent con vertis en fiefs
379
Richelles du clergé
381
Etat de lEurope du temps de CHARLES MARTEL
383
main firent un règlement général qui im ges non barbares 1
386
Etabliſſement des dîmes
387
Des elections aux évêchés abbayes
390
Des fiefs de CHARLES MARTEL
391
Continuation du même ſujet
392
Choſe particulière dans lélection des rois de la ſeconde race
394
CHARLEMAGNE
397
Continuation du même ſujet
398
LOUIS LE DÉBONNAIRE
399
Continuation du même ſujet
402
Continuation du même ſujet
403
Continuation du même ſujet
404
Que les hommes libres furent rendus capa bles de poſſeder des fiefs
408
Chap XXVI Changement dans les fiefs
413
Autre changement arrivé dans les fiefs
415
Changemens arrivés dans les grands offices dans les fiefs
416
De la nature des fiefs depuis le régne
418
SECONDE PARTIE
455
Climat 405
462
Célibat
469
Des loix qui choquent les vues du légiſateur 271
481
TROISIÈME PART I 2
486
Comte Ecoit ſupérieur w ſeigneur II 218 416 487
487
RCISSE MENS SUR LESPRIT DES LOIX
494
Raiſon de ſon uſage II 1 2 1499
499
I
511
CHAP XXIX Des hôpitaux
511
74
518
LY S I M A Q U E
561
Servitude domeſtique Ce que lauteur encend II
631

Інші видання - Показати все

Загальні терміни та фрази

Популярні уривки

Сторінка 397 - Son génie se répandit sur toutes les parties de l'empire. On voit dans les lois de ce prince un esprit de prévoyance qui comprend tout, et une certaine force qui entraîne tout. Les prétextes pour éluder les devoirs sont ôtés, les négligences corrigées, les abus réformés ou prévenus.
Сторінка 441 - Ce n'est pas assez pour une religion d'établir un dogme; il faut encore qu'elle le dirige. C'est ce qu'a fait admirablement bien la religion chrétienne à l'égard des dogmes dont nous parlons ; elle nous fait espérer un...
Сторінка 82 - Un prince qui aime la religion et qui la craint est un lion qui cède à la main qui le flatte ou à la voix qui...
Сторінка 292 - C'est un beau spectacle que celui des lois féodales. Un chêne antique s'élève ' ; l'œil en voit de loin les feuillages : il approche ; il en voit la tige , mais il n'en aperçoit point les racines : il faut percer la terre pour les trouver.
Сторінка 397 - Charlemagne songea à tenir le pouvoir de la noblesse dans ses limites, et à empêcher l'oppression du clergé et des hommes libres. Il mit un tel tempérament dans les ordres de l'État, qu'ils furent contre-balancés, et qu'il resta le maître.
Сторінка 83 - Chose admirable ! la religion chrétienne, qui ne semble avoir d'objet que la félicité de l'autre vie, fait encore notre bonheur dans celle-ci.
Сторінка 502 - ... comment, tant de bien à la terre. Remerciez bien Dieu de n'avoir rien de commun , ni avec leur conduite, ni avec leurs écrits. Vos saintes idées sur le gouvernement politique sont une suite de votre sagesse. On voit que vous connoissez les royaumes de la terre tout comme le royaume des cieux.
Сторінка 492 - Avez-vous les meilleures intentions du monde; on vous forcera vous-même d'en douter. Vous ne pouvez plus être occupé à bien dire quand vous êtes effrayé par la crainte de dire mal, et...
Сторінка 492 - On vient nous mettre un béguin sur la tête , pour nous dire à chaque mot : Prenez garde de tomber; vous voulez parler comme vous, je veux que vous parliez comme moi. Va-t-on prendre l'essor, ils vous arrêtent par la manche.
Сторінка 84 - Gengiskan, qui ont dévasté l'Asie ; et nous verrons que nous devons au christianisme, et dans le gouvernement un certain droit politique, et dans la guerre un certain droit des gens, que la nature humaine ne saurait assez reconnaître.

Бібліографічна інформація