Зображення сторінки
PDF
ePub

2

3.

5

2.

Tels que la haute mer contre les durs rivages,
A la grande tuerie ils se sont tous rués,
Ivres et haletants, par les boulets troués,
En d'épais tourbillons pleins de clameurs sauvages.
Sous un large soleil d'été, de l'aube au soir,
Sans relâche, fauchant les blés, brisant les vignes,
Longs murs d'hommes, ils ont poussé leurs sombres lignes,
Et là, par blocs entiers, ils se sont laissé choir.
Victorieux, vaincus, fantassins, cavaliers,
Les voici maintenant, blêmes, muets, farouches,
Les poings fermés, serrant les dents, et les yeux louches,
Dans la mort furieuse étendus

par milliers.
Mais, sous l'ardent soleil ou sur la plaine noire,
Si, heurtant de leur cæur la gueule du canon,
Ils sont morts, Liberté, ces braves, en ton nom,
Béni soit le sang pur qui fume vers ta gloire!

-LECONTE DE LISLE
B. Traduisez en français:

In his reviews Napoleon used to ask his officers and often even his soldiers in what battles they had fought. If they had received serious wounds, he would give them the cross. Here, it seems to me, is the place to tell of an amusing trick to which the Emperor had recourse, and which contributed a great deal to the enthusiasm of his troops. One day he said to one of his aides de camp: “Ask the colonel of the ninety-first regiment whether he has a man who has fought in Italy and in Egypt. Ask for his name, his number, the position of his family; also ask what he has done, and then inform me about it.” When the day of the review arrived, Napoleon saw where the man was. He approached him as if he had recognized him and called him by his name, saying: “Ah! you are a brave man,

I saw you at Aboukir. Your father is a carpenter. You haven't the cross. Here it is!” Then the soldiers were delighted and said to one another: “The Emperor knows all of us. He knows our families and he knows everything

we do."

C.

1. Copiez, en mettant les verbes entre parenthèses sous leur forme correcte:
a) Peu s'en (falloir) hier qu'elle n'emmener) son fils et qu'elle (renoncer)

à tout espoir.
b) Il me (déplaire) fort que vous vous (émouvoir) tant.
c) S'ils me voyaient et qu'ils me (rejoindre), je (craindre) bien qu'ils ne

me (faire) du mal.
d) Pensiez-vous donc qu'elle (résoudre) des questions difficiles, qu'elle

(savoir) expliquer des passages obscurs ?
e) C'est dommage que les cinq lieues que vous avez (faire) hier vous

(avoir) tellement (épuiser).

(THIS EXAMINATION IS CONTINUED ON PAGE 6)

2. Traduisez en français: (a) That's your lookout. (6) Mind your own

business. (c) What is that to me? (d) That isn't worth while.

(e) That's a matter of course. 3. Écrivez en français, puis traduisez en anglais cing phrases qui montrent

l'emploi de: hors d'affaire, sans façon, pour le coup, au beau milieu,

à tout prendre. 4. Écrivez en français, puis traduisez en anglais cinq phrases qui montrent

l'emploi de: faire queue, trouver à redire, savoir s'y prendre, mettre le

comble à, se tirer d'affaire. 5. Dans la dernière phrase du premier passage français de cette Division

(commençant par en revenant sur le passé et finissant par en présence des faits) indiquez toutes les consonnes muettes, toutes les voyelles nasales, et toutes les liaisons qu'on ferait en lisant cette phrase à haute voix.

D. Écrivez un thème d'environ cent cinquante mots sur la Croix Rouge.

[merged small][ocr errors][merged small][merged small][merged small][merged small]

Candidates offering French Cp 2 (Two-Year French) will take only Division I.
Candidates offering French Cp 3 (Three-Year French) will take only Division II.
Candidates offering French Cp 4 (Four-Year French) will take only Division III.
Take care to number and letter your answers properly,

DIVISION I

C

(Candidates offering French Cp 2 (Two-Year French) will take this Division.] A. (35 points.) Traduisez en anglais:

1. Jean-Christophe est à la maison, assis par terre, les pieds dans ses mains. Il vient de décider que le tapis était un bateau, le parquet une rivière. Il croirait se noyer en sortant du tapis. Il est surpris et un peu contrarié que les autres n'y fassent

pas attention comme lui en passant dans la chambre. Il arrête sa mère par le pan de sa jupe: “Tu vois bien que c'est l'eau! Il faut passer par le pont. Sa mère passe sans même l'écouter. L'instant d'après, il n'y songe plus. Personne ne s'occupe de lui, et il n'a besoin de personne. Son corps lui suffit. Quelle source d'amusement! Il passe des heures à regarder ses ongles en riant aux éclats. Ils ont tous des physionomies différentes, et ressemblent à des gens qu'il connaît. Il les fait causer ensemble, et danser, ou se battre.

-ROLLAND

[ocr errors]

2. Un pauvre vieux soldat, qui venait de temps en temps chez Marthe, sa parente éloignée, fumer sa pipe au coin de l'âtre, et se réchauffer le cour d'un verre de "ratafia" (rum) n'avait pas manqué d'y raconter comment lui et le maréchal de Saxe avaient gagné la célèbre bataille de Fontenoy. Je vous laisse à penser si ce récit inexact, mais chaud, avait dû enflammer l'imagination du jeune auditeur. Depuis lors, endormi ou éveillé, il entendait sans cesse piaffer (to stamp) les chevaux, siffler les balles et gronder les canons; et plus d'une fois, seul dans sa petite chambre, il se fit en pensée acteur de ce grand drame militaire. Il eût fallu le voir alors bondir et crier: “Tirez les premiers, Messieurs les Anglais!—Maréchal, notre cavalerie est repoussée!—En avant la maison du roi!-Bravo, le carré anglais est enfoncé!-A nous la victoire! vive le roi!” Le pauvre Lazare se croyait pour le moins alors écuyer (squire) de Louis XV, ou colonel. Une pareille ambition vous fait rire sans doute! C'eût été miracle, n'est-ce pas, que le neveu de la fruitière pût s'élever si haut? Oui, mais souvenez-vous que nous approchons de 1789.

-MOREAU

(THIS EXAMINATION IS CONTINUED ON PAGE 2)

2

B. (27 points.) Traduisez en français:
(1) Here is an old story that I have just read. What do you think of it?

(2) A celebrated doctor used to live in Paris; he was very fond of
animals. (3) One day a friend brought to his house a dog whose leg
had been broken. (4) The good doctor examined the dog's leg and
soon cured (guérir) it. (5) A few months afterward the doctor was
studying in his room. (6) He thought he heard a noise at his door
which he had closed before beginning to work. (7) At first he paid
(faire) no attention to it, but finally he got up and opened the door.
(8) He saw the first dog enter and with him another; the latter could
hardly walk. (9) The first dog made the doctor understand that he
must cure his friend.

C. (8 points.) Répondez en français aux questions suivantes par des phrases

complètes, en écrivant les nombres en toutes lettres:
1. Qu'est-ce que vous avez mangé au petit déjeuner ?
2. Pourquoi tant d'Américains désirent-ils visiter l'Europe cette année ?
3. En quelle année sommes-nous entrés dans la guerre ?
4. A quelle heure avez-vous quitté la maison ce matin et quelle heure est-il

maintenant ?
5. Quel temps fait-il aujourd'hui ?

D. (30 points.) Répondez aux questions suivantes:
1. Remplacez les mots italicisés dans les phrases suivantes par les pronoms

convenables, mettez les pronoms où il le faut et faites tous les change-
ments nécessaires de forme et d'accord des mots: La mère a acheté
des cerises. Elle a donné les Cerises à Jean. Elle n'a donné de
cerises ni à Marie ni à son frère. Elle a dit: “Donnez la part du lion
à Louis.” Il a mangé toutes les cerises. Il n'a pas donné la part
du lion à Louis. Puis elle a dit: "Allez au marché acheter des cerises

pour Louis et pour Marie.
2. Écrivez au passé indéfini (perfect) les verbes italicisés dans les phrases

suivantes et faites tous les autres changements nécessaires de forme
et d'accord: (a) Voici les gants qu'elle s'achète. (6) Nous nous
lavons les mains. (c) Mon frère et ma soeur s'arrêtent devant le
magasin. (d) N'y entrent-ils pas? (e) A quelle heure vous levez-vous,

mademoiselle?
3. Dans les phrases suivantes écrivez au féminin tous les noms et

pronoms et faites tous les changements nécessaires de forme et
d'accord des mots: (a) Lequel de ces nouveaux élèves est le plus
paresseux ? (6) C'est celui qui est assis à côté de cet élève-là. (c) Leur
jeune cousin est tombé malade. (d) Son ami le plus vieux est mon
plus cher ami. (e) Quel gentil petit enfant! Il est très beau.

(THIS EXAMINATION IS CONTINUED ON PAGE 3)

4. (a) Écrivez la troisième personne du singulier de l'imparfait de l'indicatif,

du passe défini (preterite) et du conditionnel de courir, montrer, savoir, venir, falloir (15 formes, 3 pour chaque verbe). (6) Écrivez la première personne du pluriel du présent de l'indicatif et la première personne du pluriel du présent du subjonctif de rire, savoir, faire (6 formes,

2 pour chaque verbe). 5. Dans les phrases suivantes effacez toutes les lettres qu'on ne pro

nonce pas en lisant les phrases, et soulignez toutes les voyelles qui ont un son nasal: (a) Il est allé en haut pour trouver la clef. (6) Les huit petits enfants donnaient à manger aux animaux dans les champs. (c) Voici mes fils, ils sont tous très gentils.

DIVISION II (Candidates offering French Cp3 (Three-Year French) will take this Division. A. (40 points.) Traduisez en anglais:

1. Il avait été décidé que Christophe entrerait seul d'abord. Il n'avait pas trop peur, étant depuis longtemps habitué aux salles de théâtre. Melchior ne s'était pas trompé et l'apparition du petit aux longs cheveux, dans le costume de soirée d'un gentleman correct, produisit tout l'effet qu'on pouvait attendre. Ce fut une hilarité générale qui n'avait rien de malveillant, mais qui eût fait perdre la tête au plus résolu. Au lieu de saluer le public, comme c'était convenu, Christophe lui tourna le dos. Cela ajouta à la gaieté de la salle. Mais en face de son instrument il ne craignait plus personne. Il lui montait à la tête une satisfaction orgueilleuse, en pensant que tout ce monde se taisait pour l'entendre. Mais, à peine eut-il fini que la peur le reprit. Il n'osait plus bouger de sa chaise. Melchior vint le prendre; il le porta dans ses bras et lui dit d'envoyer des baisers. Christophe fit la sourde oreille. Les gens avaient beau l'applaudir, il ne leur pardonnait pas de le voir dans cette posture ridicule; il leur en voulait presque de l'applaudir.

-ROLLAND 2. Madame de Savenay: Ainsi, vous n'aimez personne, vous me le jurez devant Dieu!

Cécile: Ah! le ciel m'est témoin que c'est dans ce moment seulement que je vois clair en mon coeur.

Mme de S.: A la bonne heure, au moins, voilà parler, pourquoi ne pas l'avoir fait plus tôt ?

Cécile: Mais c'est que plus tôt je ne pouvais me rendre compte des sentiments que j'éprouvais! ... Il me semblait que c'était de l'amitié, de la reconnaissance, pas autre chose; et cependant, me défiant de moi-même, je cherchais à combattre, à éloigner ces idées; j'y avais réussi, je consentais à me marier; je m'efforçais d'aimer celui qu'on me destinait. Mais quand j'ai vu que celui-là

(THIS EXAMINATION IS CONTINUED ON PAGE 4)

« НазадПродовжити »