Зображення сторінки
PDF
ePub

1919

Comprehensive Examination

FRENCH

Thursday, June 19

2-5 p.m.

Candidates offering French Cp 2 (Two-Year French) will take only Division I.
Candidates offering French Cp 3 (Three-Year French) will take only Division II.
Candidates offering French Cp 4 (Four-Year French) will take only Division III.
Take care to number and letter your answers properly.

[ocr errors]

DIVISION I A. Translate into English:

1. A huit heures, la cloche annonçait le souper. Après le souper dans les beaux jours on s'asseyait devant la porte. Ma mère, Lucile et moi, nous regardions le ciel, les bois, les derniers rayons du soleil, les premières étoiles. A dix heures on rentrait et l'on se couchait. Les soirées d'automne et d'hiver étaient d'une autre nature. Le souper fini, je m'asseyais auprès du feu avec Lucile. Les domestiques enlevaient le couvert et se retiraient. Mon père commençait alors une promenade qui ne cessait qu'à l'heure de son coucher. Lorsqu'en se promenant il s'éloignait du foyer, la vaste salle était si peu éclairée par une seule bougie qu'on ne le voyait plus; on l'entendait seulement marcher dans les ténèbres; puis il revenait lentement vers la lumière et émergeait peu à peu de l'obscurité, comme un spectre. Lucile et moi, nous échangions quelques mots à voix basse quand il était à l'autre bout de la salle; nous nous taisions quand il se rapprochait de nous. Il nous disait en passant: “De quoi parliez-vous ?” Saisis de terreur, nous ne répondions rien; il continuait sa marche.

-CHATEAUBRIAND

2. Un jour, Azora revint d'une promenade, tout en colère et faisant de grandes exclamations. "Qu'avez-vous, lui dit-il, ma chère épouse, qui peut vous mettre ainsi hors de vous-même ?-Hélas, dit-elle, vous seriez comme moi, si vous aviez vu le spectacle dont je viens d'être le témoin. J'ai été consoler la jeune veuve Cosrou, qui vient d'élever depuis deux jours un tombeau à son jeune époux auprès du ruisseau qui borde cette prairie. Elle a promis aux dieux, dans sa douleur, de demeurer auprès de ce tombeau tant que l'eau de ce ruisseau coulerait auprès.

-Eh bien! dit Zadig, voilà une femme estimable qui aimait véritablement son mari.

-Ah! reprit Azora, si vous saviez à quoi elle s'occupait quand je lui ai rendu visite!

-A quoi donc, belle Azora ?
-Elle faisait détourner le ruisseau."

-VOLTAIRE

(THIS EXAMINATION IS CONTINUED ON PAGE 2)

B. Translate into French: 1. The general who is at the head of the American army in France is fifty

nine years old. 2. He won his first great victory at Saint Mihiel on September 12, 1918

(write out all numbers in full). 3. This is a small town on the Meuse, which is the largest river in this part

of France. 4. So much blood has been lost here that without doubt this river has often

been red. 5. Everyone knows or should know that Verdun is a fortified city in Lor

raine. 6. The French had been defending this city for a long time when the

Americans arrived there. 7. If they had lost it, the Germans would perhaps have taken Paris. 8. The English have also a magnificent army; each of the Allies has done

all it could.
9. Let us not forget the other countries that are smaller than those of which

we have spoken.
10. I fear that they have suffered much, but they have fought well.

C. Answer the following questions:

1. Copy, putting the words in parentheses in their correct form:
La femme (muet) était (asseoir) sur une chaise (vert) près de la porte,

Elle portait une robe (blanc) et une ceinture (neuf). Une (léger)
brise soufflait sur la (beau) pelouse et faisait danser les feuilles (mort)

dans les allées soigneusement (ratisser).
2. Copy, replacing the English words by their French equivalents:

a) Il répondait de (those) que son frère avait envoyées.
6) Si (that) n'était pas une raison de le quitter, je voudrais savoir

(what) le serait.
c) (It) est nous qui (have) fait (that).

d) (Even) l'éditeur ne connaissait pas (those) qui l'avaient écrit.
3. Give the first person singular of the present indicative, the first person

plural of the present subjunctive, the third person singular of the past definite (preterite), and the first person plural of the past indefinite (perfect) of: s'apercevoir, pouvoir, connaître, couvrir, vivre (20 forms).

(THIS EXAMINATION IS CONTINUED ON PAGE 3)

4. Conjugate the following in the indicated tense of the indicative mode,

making all other necessary changes:
a) Je vais chez mon oncle (past indefinite or perfect).
b) Je me jetai dans l'eau (future, negative).
c) Je fais ma chambre moi-même (present, interrogative).

d) Je mange des pommes (imperfect, negative-interrogative).
5. Copy the following passage and underline each syllable in which the

sound of “open e” (commonly written è) occurs: Je n'aime pas l'hiver dans ce pays-, car il y neige souvent et même dans la plaine on

peut à peine marcher. , D. Answer the following questions in French, using complete sentences in your

answer:
1. A quelle heure dînez-vous ?
2. Que faites-vous le soir en été ?
3. Que faites-vous en hiver ?
4. Comment votre maison est-elle éclairée ?

DIVISION II A. Translate into English:

1. Maurice, alors, tout d'un coup, sentit la terrible fatigue qui l'accablait; c'était certain, l'armée entière se repliait, et il n'y avait plus qu'à dormir, en attendant le passage du 70 corps. Il retraversa la place, se retrouva chez le pharmacien Combette, où, comme dans un rêve, il mangea. Puis, il lui sembla bien qu'on lui pansait le pied, qu'on le montait dans une chambre. Et ce fut la nuit noire, l'anéantissement. Il dormait, écrasé, sans un souffle. Mais, après un temps indéterminé, des heures ou des siècles, un frisson agita son sommeil, le souleva sur son séant, au milieu des ténèbres. Où était-il donc? quel était ce roulement continu de tonnerre qui l'avait réveillé? Tout de suite il se souvint, courut à la fenêtre, pour voir.

-ZOLA

2. Nous arrivâmes chez la duchesse à son réveil. Elle fut ravie de me voir, et me trouva charmante. Après quelques mots qu'elle me dit, quelques réponses fort simples et peut-être assez plates que je lui fis: “Vraiment,” dit-elle, "elle parle à ravir; la voilà tout à propos pour m'écrire une lettre à M. Desmarets que je veux qu'il ait tout à l'heure. Tenez, mademoiselle, on va vous donner du papier, vous n'avez qu'à écrire.” “Mais, madame," repris-je,“encore il faudrait savoir ce que vous voulez lui dire.” “Eh, non, vous entendez.” Je n'entendais rien du tout; j'avais beau insister, je ne pouvais la faire expliquer. Enfin je compris de quoi il s'agissait. Je n'en étais guère plus avancée, car je ne savais point les usages et le cérémonial des gens titrés. Je pris pourtant ce papier qu'on me présenta, et je me mis à écrire pendant qu'elle se levait, sans savoir comment je m'y prendrais.

-MLLE DE LAUNAY

(THIS EXAMINATION IS CONTINUED ON PAGE 4)

B. Translate into French:

A certain king of Portugal liked an amusing reply. The marquis of Ponteleina was talking one day with the king, and the conversation had become embarrassing for the marquis. Some of the latter's answers did not please the king, and the marquis feared that the king might become angry. It was a question of the power that kings have over their subjects. The marquis claimed that this power had limits, but the king said that there was no limit, and added: “If I should order you to jump into the sea, you ought to do so at once without hesitating.' The marquis, instead of replying, turned around quickly and went toward the door. The king was astonished and asked him where he was going. “I am going to learn to swim, Sire," the marquis replied. The king began to laugh, and the conversation ended. C. Answer the following questions: 1. Give the third person singular of the present indicative, past indefinite

(perfect), imperfect subjunctive, and future of: conquérir, mourir,

courir, reconnaître, joindre (20 forms).
2. Complete the following sentences by the appropriate prepositions:
a) Le premier étage est ... du deuxième; le deuxième étage est ...

du premier.
6) Il demeure......Londres...... trois semaines.
c) J'ai joué. ..... billard.. .mon oncle.

d) Vous êtes trop âgé... ne pas obéir......votre père.
3. Translate into French: (a) What does that mean? (6) What will

become of me? (c) How stupid you are! (d) How do you say

this in French ? (e) I don't know what to do. 4. Write in French, then translate into English, five sentences showing

the use of: de long en large, à plusieurs reprises, en sursaut, il est certain

que, c'est dommage que. 5. Write in French, then translate into English, five sentences showing the

use of: faire cas de, être à même de, trouver bon que, prendre congé de,

se mettre à. 6. Indicate by the phonetic symbols ā, ē, o, že the proper sounds of the nasal

vowels (a, e, i, o, u) in the following passage (if you are unfamiliar with these symbols, use any system you wish, but be careful to make your answers clear): Quand on l'a emmené, le petit innocent était bien sain; mais, avec une cruauté inconnue jusque-parmi les Européens,

les Huns lui ont coupé les deux mains. D. Développez le sujet suivant:

On a dû économiser le sucre pendant l'année 1918. Pourquoi ? Quels autres produits a-t-il fallu également économiser ? Pourquoi ? (Écrivez en réponse au moins cent mots.)

(THIS EXAMINATION IS CONTINUED ON PAGE 5)

DIVISION III A. Traduisez en anglais:

1. En effet, l'empereur s'aperçut du progrès qu'il avait fait, et il conclut, avec quelque apparence de probabilité, que la guerre nous dédommagerait de toutes les pertes que le despotisme allait nous imposer. Il crut que les Français ne murmureraient point, pourvu que leur esclavage fût brillant, et que nous ferions volontiers échange de toutes les libertés que la Révolution nous avait si péniblement acquises, contre les succès éblouissants qu'il parviendrait à nous procurer. Enfin, et ce fut là le grand mal, il entrevit dans la guerre le moyen de nous distraire des réflexions que sa manière de gouverner devait tôt ou tard nous inspirer, et il la réserva pour nous étourdir, ou du moins nous réduire au silence. Comme il y était très habile, il n'en craignait pas les chances, et quand il put la faire avec de si nombreuses armées et une artillerie si formidable, il n'y voyait guère de dangers qui lui fussent personnels; aussi, je me trompe peut-être, mais je crois, qu'après la campagne d'Austerlitz, la guerre a plutôt encore été le résultat de son système que l'entraînement de son goût. La première, la véritable ambition de Napoléon a été le pouvoir, et il eût préféré la paix, si la paix avait dû accroître son autorité.

-MME DE RÉMUSAT

2.

La terre est devant lui, son front se lève enfin
Calme et majestueux sur la campagne immense,
Et son robuste bras, éployant la semence,
S'étend, maître absolu, sur la plaine sans fin.
L'aube fuit, midi passe, et de son poing d'Hercule
Tombe, tombe invisible, au revers des sillons,
L'aliment éternel des générations,
Et son geste s'ébauche encore au crépuscule.
Puis, lorsque les corbeaux au vol large et pesant
Passent, croassant l'heure au rude paysan,
Quand le dernier rayon s'éteint au plus haut faite,
Dans les vagues clartés d'un beau jour qui se meurt,
Comme il y a mille ans, s'en revient le semeur,
Inconscient de l'ouvre immense qu'il a faite.

-THOURET B. Traduisez en français:

Paris, the capital of France, is probably, taken all in all, the most attractive city in the world. Its climate is rather moderate. Its sky is clearer than that of London, and its atmosphere dryer, but its winter is perhaps more severe. This great city is pre-eminently the center of gayety and taste, of elegance and art. Young men from all the nations of the world go there to study, for it is not only celebrated in history, but it is also universally regarded as the seat of the fine arts and one of the great centers of knowledge; and the French language has been considered for centuries as the language of cultivated society throughout the whole world. It is therefore not surprising that people go to Paris from all parts of the globe, some to study, others to do business, and many others to amuse themselves.

(THIS EXAMINATION IS CONTINUED ON PAGE 6)

« НазадПродовжити »