Зображення сторінки
PDF
ePub

cried out: “There is another soldier walking in the court-yard!” I look and, without thinking, answer: "It is Picot!” Then you should have seen Mamma, you should have heard her!

She tried to make us think that she was very angry, but I saw that she smiled. B. Translate into English:

I. Mais le Cosaque a peu de goût pour le labeur agricole; il ne s'y livre qu'autant que la nécessité l'y oblige, et le plus souvent l'abandonne aux femmes, comme une tâche indigne de lui. Dès son enfance, le Cosaque se prépare à son sort de soldat; ses premiers jouets sont des armes; ses premiers amusements, des simulacres d'exercices guerriers. Les émotions de la vie militaire le saisissent à tout instant, et par toutes sortes d'incidents, par le départ de ses amis, par les tendres adieux qu'on lui adresse, par la joie qui éclate à leur retour, par les récits de celui qui a vu de lointaines contrées, et pris part à de glorieux combats. Ainsi occupé d'une perpétuelle image de migrations, d'aventures, il ne peut s'attacher à des sillons comme le laboureur qui ne doit pas les quitter. Il a devant lui la perspective d'une longue suite d'années où il doit s'acclimater à une autre terre, à un autre ciel. Il passe sa jeunesse rêveur: l'hiver, indolemment assis près de son poêle, au milieu de vieux soldats qui narrent leurs campagnes en fumant leur pipe; l'été, galopant à travers les steppes sur le cheval sauvage qu'il s'applique à dompter. Le sabre et le fusil que son père a portés sont la plus sûre part de son héritage, et son cheval est son ami.

-XAVIER MARMIER

2.

J'ai dit aux bois toute ma peine,
Et les bois en ont soupiré;
J'ai dit mon mal à la fontaine,
Et la fontaine en a pleuré;
Je l'ai dit à l'oiseau qui chante,
Et l'oiseau tristement s'est tu;
Je l'ai dit à l'étoile ardente,
Qui par un signe a répondu;
Je l'ai dit à la fleur cachée,
Dans l'herbe épaisse sous mes pieds;
Je l'ai dit à la fleur penchée
Sur ma tête, dans les sentiers;
Et vite elles ont sur ma plaie
Répandu, prises de pitié,
Fleurs du gazon ou de la haie,
Le parfum de leur amitié!

-LUCIEN PATÉ

C. Answer the following questions: 1. Give the third person singular of the conditional and the third person

singular of the present subjunctive of: s'asseoir, céder, hair, devenir, introduire, joindre, naître, apercevoir, boire, mentir.

(SEE NEXT PAGE)

2. Give the French for the following nine phrases: he is learning to read, he

knows how to read, he has just read, he must read, he consents to read, this story is easy to read, it is easy to read this story, he is afraid of

reading, he prefers to read. 3. Use the following expressions in sentences; translate the sentences into

English: c'en est fait de, dussé-je vivre mille ans, éclater de rire, nulle

part, passer à la nage. 4. Give the French for: (a) she is pretending to weep, (6) tell him to hurry,

(c) don't think of it, (d) it is not worth while to tell him, (e) hide! 5. (a) Like what single French vowel does ai in fait sound? (6) Like

what single vowel is ai in faisant? (c) How many syllables are there

in the ordinary pronunciation of août, of pensèrent ? D. Développez en français le sujet suivant:

Un de vos amis est à Paris et vous lui écrivez une lettre pour lui demander

des renseignements sur la ville de Paris, les hôtels, le prix de la pension, les moyens de communication, ce qu'il y a à voir, etc. (Écrivez au moins cent mots.)

DIVISION III

A. Translate into French:

There exists at Domrémy, near Vaucouleurs, in Lorraine, a small house of very modest appearance, which is not different from its neighbors through any exterior beauty. On the contrary, it is darker than they in color because of its great age. Nevertheless, the young girls of the village salute it as they pass; the young men look at it with patriotic pride; and travelers bow with respect before that humble door. It is the house of Jeanne d'Arc. It belonged, a few years ago, to a peasant named Girardin, who regarded it as his most precious possession, and who was as proud of it as a king would be of the richest jewel in his crown. And he was right, for here she was born who was to liberate France and drive the English from her shores. She was a heroic girl when she lived; now that she is dead she has become a saint, and her statue stands in many churches.

B. Translate into English:

1. En somme, Corneille, génie pur, incomplet, avec ses hautes parties et ses défauts, me fait l'effet de ces grands arbres, nus, rugueux, tristes et monotones par le tronc, et garnis de rameaux et de sombre verdure seulement à leur sommet. Ils sont forts, puissants, gigantesques, peu touffus; une sève abondante y monte: mais n'en attendez ni abri, ni ombrage, ni fleurs. Ils feuillissent tard, se dépouillent tôt, et vivent longtemps à demi dépouillés. Même après que leur front chauve a livré ses feuilles au vent d'automne, leur nature vivace jette encore par endroits des rameaux perdus et de vertes poussées. Quand ils vont mourir, ils

(SEE NEXT PAGE)

ressemblent par leurs craquements et leurs gémissements à ce tronc chargé d'armures, auquel Lucain a comparé le grand Pompée.

Telle fut la vieillesse du grand Corneille, une de ces vieillesses ruineuses, sillonnées et chenues, qui tombent pièce à pièce et dont le coeur est long à mourir.

-SAINTE-BEUVE
C'est le moment crépusculaire.
J'admire, assis sous un portail,
Ce reste de jour dont s'éclaire
La dernière heure du travail.

2.

Dans les terres, de nuit baignées,
Je contemple, ému, les haillons
D'un vieillard qui jette à poignées
La moisson future aux sillons.

Il marche dans la plaine immense,
Va, vient, lance la graine au loin,
Rouvre sa main, et recommence,
Et je médite, obscur témoin,

Pendant que, déployant ses voiles,
L'ombre, où se mêle une rumeur,
Semble s'élargir jusqu'aux étoiles
Le geste auguste du semeur.

-VICTOR HUGO C. Answer the following questions: 1. Give the third person singular of the preterit (past definite) and the first

person plural of the present subjunctive of: découvrir, maintenir, tra

duire, feindre, moudre, se taire, convaincre, mouvoir, prédire, tressaillir. 2. Give the French for: (a) if he has the book, he will read it; (6) if he had

the book, he would read it; (c) if he should have the book, he would read it; (d) if he had had the book, he would have read it; (e) even if

he should have the book, he would not read it. 3. Write short French sentences containing the following expressions; trans

late the sentences: (a) de parti pris, (b) à perte de vue, (c) hors de lui,

(d) tant bien que mal, (e) sur ces entrefaites. 4. Give the French for: (a) don't touch it, (6) whatever his excuse is, (c) it's

your turn to play, (d) he insists on seeing it. 5. (a) Can a distinction be made in pronunciation between il mourait and

il mourrait, so that the sound will indicate the tense? Explain your answer. (6) Indicate the liaisons that should be made in reading aloud the following: de temps en temps; onze heures et demie; cher cousin et ami;

mais oui; on est à Paris en un rien de temps. D. Écrivez en français une lettre à un ami pour l'inviter à venir passer le

congé de samedi chez vous. Racontez ce que vous comptez faire pour l'amuser, où vous irez, ce que vous verrez, etc. (Écrivez au moins cent mots.)

Comprehensive Examination

FRENCH

Thursday, June 21

2-5 p.m.

Only one of the three divisions (I, II, or III) to be answered.
Candidates offering French Cp2 (two-year French) will take Division I.
Candidates offering French Cp3 (three-year French) will take Division II.
Candidates offering French Cp4 (four-year French) will take Division III.
Take care to letter and number your answers properly.

DIVISION I
A. Translate into French:

1. Is that boy wearing his own hat or his brother's ?
2. Tell them that I regret they cannot come, for I should be very glad to

see them.
3. I do not know which of those artists painted this picture, but I think

it was the one who used to study in Paris. 4. How long have your friends been waiting for me? I do not know

exactly; I believe they have been here for a quarter of an hour. 5. Although he is more than eighty years old, he is the most interesting

man I know. 6. Food was so dear in that country during the war that the poor people

had to eat black bread. 7. There was a certain company in that regiment in which there were

only men who were six feet tall. 8. In 1916 it was said that there were more than four million men in the

French army (write out all numbers). 9. I had often heard her sing, but I had never heard the song which she

sang last night. 10. If he should go to the theater this afternoon, would you go too? I

am sorry, but I am too busy to leave my office before half-past three. B. Translate into English:

1. Ils sont venus. Les habitants, depuis deux jours, fuyaient. Les routes de l'ouest étaient encombrées de charrettes où ils avaient entassé plus de choses que le cheval n'en pouvait traîner, parce que toutes les choses sont précieuses quand on va les quitter. L'homme marchait à la tête du cheval, poussant quelquefois une vache, dont il frappait la croupe avec le manche du fouet. Dans toutes les voitures il y avait de bons matelas, à plat sur les provisions et les meubles les moins lourds, et des enfants qui étaient assis dessus. Tout cela s'arrêtait des heures, au croisement des chemins, pour laisser passer des troupes, des trains de munitions et d'approvisionnement. Et on ne savait où on allait; toute la volonté était tendue vers ce seul objet: éviter d'être pris par l'ennemi. ... Les femmes, assises sur les brancards, tournaient la tête, quelquefois, du côté où était Chaumecourt, à présent déjà loin et caché par d'autres collines. Elles cherchaient pour voir si une colonne de fumée n'allait pas monter de là.

-RENÉ BAZIN (SEE NEXT PAGE)

0

2. Sur le quai de la gare, Juliette trottinait aux côtés de Mme Acher et de temps à autre elle appelait: “Papa!" de sa petite voix pointue qui se perdait dans le bruit. Elle ne pouvait suivre le pas rapide de M. Romenay qui entrainait vers le wagon-lit un facteur chargé de colis. Se retournant, il fit signe d'attendre tandis qu'il retenait les places. ... Le train se mit en marche. Marc Romenay donna ses instructions à Mme Acher, avant de s'installer dans le voisinage. L'enfant pouvait dormir toute la nuit; on n'arriverait qu'au matin à Martigny.

Mais Juliette, un peu excitée par ce mystérieux départ, n'avait pas envie de dormir. On avait bien le temps, et dehors il faisait encore jour. Et les questions se précipitaient sur ses lèvres. Il y en avait même que posaient ses yeux et qu'elle ne savait pas formuler.-HENRY BORDEAUX C. Answer the following questions:

1. Give the feminine of: Son ami est fort et actif; Ton berger dansait mieux

que celui-; Plusieurs hommes âgés sont venus le voir. 2. Give the plural of: Voilà un bel wil bien fendu; Votre nouveau cheval

court mieux que le sien; C'est le fils de celui qui est allé en Russie. 3. Give the first person plural and the third person plural of the present

indicative, the third person plural of the past indefinite (perfect) indicative, and the second person plural of the future of lever, devoir,

venir, vouloir, and se plonger (20 forms). 4. Which of the following words have liquid 1 (l mouillé): ville, fille, mille,

tranquille, travail, fil, billet, village, bataille, vieille? D. Répondez en français aux questions suivantes:

1. Que faites-vous en été ?
2. Pourquoi aimez-vous l'endroit où vous passez l'été ?
3. Quels livres français avez-vous lus pendant vos vacances ?
4. Depuis combien d'années étudiez-vous le français ?
5. Votre maître parle-t-il français dans la classe ?

DIVISION II A. Translate into French:

A French soldier who had been wounded in the leg at Verdun was taken to the hospital. There the doctors tried to take the bullet out of the wound, but they could not find it. They searched several times, and gave the poor man a great deal of pain while they worked. At last one day one of them said, “Where can that bullet be?" "Do you want the bullet, doctor ?" asked the soldier; “it is in the pocket of my coat hanging over there on that wall. It fell out of my leg when they were putting me to bed here night before last, and I picked it up and put it into my coat pocket. Why didn't you tell me that you wished to see it?” After that the wounded man was soon well. B. Translate into English:

1. Ce jour-là l'armée, qui venait de gagner la bataille de Ligny, était en pleine marche sur Bruxelles, on était à la veille de la bataille de Waterloo. Sur le midi, la

(SEE NEXT PAGE)

« НазадПродовжити »