A view of the causes and progress of the French revolution

Передня обкладинка

З цієї книги

Відгуки відвідувачів - Написати рецензію

Не знайдено жодних рецензій.

Вибрані сторінки

Зміст

Інші видання - Показати все

Загальні терміни та фрази

Популярні уривки

Сторінка 407 - Is it for thee the lark ascends and sings? Joy tunes his voice, joy elevates his wings. Is it for thee the linnet pours his throat ? Loves of his own and raptures swell the note.
Сторінка 269 - We swear to be faithful to the nation, to the law, and to the king ; and to maintain with all our power the constitution decreed by the National Assembly and accepted by the king ; and to remain united to all Frenchmen, by the indissoluble ties of fraternity.
Сторінка 113 - Turbulent, discontented men of quality, in proportion as they are puffed up with personal pride and arrogance, generally despise their own order. One of the first symptoms they discover of a selfish and mischievous ambition, is a profligate disregard of a dignity which they partake with othersC To be attached to the subdivision, to love the little platoon we belong to in society, is the first principle (the germ as it were) of public affections...
Сторінка 106 - Oui, Monsieur, nous avons entendu les intentions qu'on a suggérées au Roi, et vous qui ne sauriez être son organe auprès des États-Généraux, vous qui n'avez ici ni place, ni voix, ni droit de parler, vous n'êtes pas fait pour nous rappeler son discours
Сторінка 113 - To be attached to the subdivision, to love the little platoon we belong to in society, is the first principle (the germ as it were) of public affections. It is the first link in the series by which we proceed towards a love to our country and to mankind.
Сторінка 268 - Confédération, s'est avancé près du roi, pour prendre ses ordres, et montant ensuite sur l'autel de la Patrie, il ya placé son épée et a prononcé le serment suivant : « Nous jurons d'être à jamais fidèles à la Nation, à la Loi et au Roi ; de maintenir de tout notre pouvoir la Constitution décrétée par l'Assemblée nationale, et acceptée par le Roi; de protéger conformément aux lois, la sûreté des personnes et des propriétés; la...
Сторінка 105 - Vous venez, Messieurs, d'entendre le résultat de mes dispositions et de mes vues ; elles sont conformes au vif désir que j'ai d'opérer le bien public ; et si, par une fatalité loin de ma pensée, vous m'abandonniez dans une si belle entreprise, seul, je ferai le bien de mes Peuples ; seul, je me considérerai comme leur véritable représentant ; et...
Сторінка 147 - ... et leurs caresses, et leurs exhortations et leurs présents; dites-lui que, toute la nuit ces satellites étrangers, gorgés d'or et de vin, ont prédit dans leurs chants impies l'asservissement de la France, et que leurs vœux brutaux invoquaient la destruction de l'assemblée nationale; dites-lui que, dans son palais même, les...
Сторінка 73 - Chatham renferma dans un seul mot la charte des nations, et dit la majesté du peuple, quand les Américains ont opposé les droits naturels du peuple à tout le fatras des publicistes sur les conventions qu'on leur oppose, ils ont reconnu toute la signification, toute l'énergie de cette expression, à qui la liberté donne tant de valeur.
Сторінка 152 - ... vous oubliez que nous ne prétendons point à placer ni déplacer les ministres en vertu de nos décrets, mais seulement à manifester l'opinion de nos commettans sur tel ou tel ministre. Eh,! comment nous refuseriez-vous ce simple droit de déclaration, vous qui nous accordez celui de les accuser, de les poursuivre, et de créer le tribunal qui devra punir ces artisans d'iniquités dont, par une contradiction palpable, vous nous proposez de contempler les œuvres dans un respectueux silence?

Бібліографічна інформація