Paris, Versailles et les provinces, au 18.e siècle: Anecdotes sur la vie privée de plusieurs ministres, evêques, magistrats célèbres, hommes de lettres et autres personnages connus sous le règnes de Louis XV et de Louis XVI.

Передня обкладинка
 

Відгуки відвідувачів - Написати рецензію

Не знайдено жодних рецензій.

Вибрані сторінки

Інші видання - Показати все

Загальні терміни та фрази

Популярні уривки

Сторінка 126 - j'ai été jeune, j'ai été jolie; on me l'a dit, « je l'ai cru : jugez du reste.
Сторінка 20 - D'Estrée fendit la presse , Et dit au roi des cieux : Veillez sur ma patrie, elle m'est toujours chère : Au conseil, sans ménager rien, Tous mes avis tendent au bien , Mais on ne les suit guère. Nivernois prit...
Сторінка 268 - ET était un habile mécanicien, particulièrement adonné à l'horlogerie , mais aussi prolixe qu'ennuyeux dans ses dissertations. Un jour qu'il lisait à l'Académie de Marseille , dont il était membre , un long traité sur l'échap.pement , un de ses confrères écrivit sur un morceau de papier les quatre vers suivants : Ferret, quand de l'échappement Tu nous traces la théorie , Heureux qui peut adroitement S'échapper de l'Académie ! II remet ce billet à son voisin , et sort.
Сторінка 21 - Ici comme à l'armée. Un certain Surlaville, Espèce de commis , Se trouvant à la file , D'un air bas et soumis , Dit : Jésus, vous voilà dans un pauvre équipage ; Mais je suis ne plus indigent, J'ai fait fortune sans talent: Jésus , prenez courage.
Сторінка 26 - On verra tous les états Entre eux se confondre ; Les pauvres, sur leurs grabats, Ne plus se morfondre. Des biens on fera des lots Qui rendront les gens égaux.
Сторінка 18 - De Jésus la naissance • Fit grand bruit à la cour : Louis en diligence Fut trouver Pompadour : « Allons voir cet enfant, lui dit-il, ma mignonne, — Eh! non, dit la marquise au roi, Qu'on l'apporte tantôt chez moi :% Je ne vais voir personne. » Cependant la nouvelle Gagnant de tout côté, Le fils de la Puc-elle De tous fut visité.
Сторінка 60 - Merle , homme très - ordinaire en-société, devait être plus que médiocre dans l'art diplomatique ; cependant il fut nommé ambassadeur en Portugal , et on lui adjoignit ^ en qualité de secrétaire de légation, l'abbé Nardy, homme d'esprit, avec lequel il partit pour sa destination. Averti qu'à sa première audience il devait adresser au Roi un compliment , il pria l'abbé de le composer , et surtout de le faire bien court, sa mémoire étant très-mauvaise, et n'ayant pas été exercée...
Сторінка 23 - Mènent fort grande joie en vous voyant ici. Petit-fils de Louis , que Dieu vous accompagne ; Et qu'un prince si bon , Don don , Cent ans et par de là, La la , Règne dedans l'Espagne.
Сторінка 27 - A qui devrons-nous le plus ? C'est à notre maître, Qui, se croyant un abus, Ne voudra plus l'être. Ah qu'il faut aimer le bien Pour...

Бібліографічна інформація