Biographie universelle, ancienne et moderne, ouvrage rédigé par une société de gens de lettres, Том 31

Передня обкладинка
 

Відгуки відвідувачів - Написати рецензію

Не знайдено жодних рецензій.

Вибрані сторінки

Інші видання - Показати все

Загальні терміни та фрази

Популярні уривки

Сторінка 165 - Principes , la prééminence sur les » autres productions de l'esprit hu» main.. » Les grands résultats que Newton a rassemblés dans le livre des Principes , sont presque tous présentés sous une forme synthétique, analogue aux écrits des anciens géomètres. On peut toutefois affirmer qu'il ne les avait pas trouvés par la synthèse , qui n'est ni assez maniable ni assez féconde pour pouvoir être employée à deviner des veriles si compliquées, et à prévoir des déductions si éloignées...
Сторінка 154 - ... il se mit à le refaire avec ces nouvelles données. Mais à mesure qu'il avançait, comme l'effet plus avantageux des nouveaux nombres se faisait sentir , et que la tendance favorable des résultats vers le but désiré , devenait de plus en plus évidente, il se trouva tellement ému , qu'il ne put continuer davantage son calcul , et pria un de ses amis de l'achever ( i ). Cette fois l'accord du résultat théorique avec l'observation, ne permettait plus aucun doute.
Сторінка 154 - ... occupe un des foyers ; et, non-seulement pour la forme de l'orbite, mais pour la vitesse en chaque point, les mouvements produits par une telle force sont exactement pareils aux mouvements planétaires. C'était là, évidemment, le secret du système du monde. Mais il restait toutefois à expliquer ou à faire...
Сторінка 135 - ... distance déterminée par les astronomes, et en partant de l'intensité de la pesanteur telle qu'elle se manifeste par la chute des corps à la surface de la terre même. Mais pour effectuer ce calcul, on conçoit qu'il faut connaître exactement le rayon de la terre , c'est-à-dire la distance de sa surface à son centre , en parties de la même mesure qui sert à exprimer l'espace parcouru en un temps donné par les corps pesants lorsqu'ils tombent près de cette surface ; car cette vitesse...
Сторінка 102 - Westminster, et Walpole chargea sa tombe d'une épitaphe qui finissait par ces mots : La fortune lui donna un royaume et lui refusa du pain. On a débité beaucoup de contes sur ce fantôme de roi , qui , avec de l'esprit et de l'activité, ne sut jamais dans sa jeunesse mettre à profit les avances de la fortune et dont les yeux...
Сторінка 337 - Cet ouvrage, trop peu lu, parce qu'il est entaché du même défaut que le précédent, contient pourtant un grand nombre de principes remarquables, et de particularités intéressantes ; mais l'auteur s'est surtout attaché à traiter les questions qui , de son temps, occupaient les missionnaires de la Chine, et à fixer le sens des expressions relatives au culte du ciel et des ancêtres, aux cérémonies en l'honneur de Confucius, etc. De même que la plupart de ses confrères dans la compagnie...
Сторінка 435 - Laure , la chercha dans le bal , et l'ayant aperçue , il écarta par un geste toutes les autres clames, s'approcha d'elle et lui baisa les yeux et le front. Tout le monde applaudit, et Pétrarque), selon sa coutume , célébra cet événement par un sonnet (i).
Сторінка 150 - ... est impossible de savoir au juste comment Hooke avait pu arriver à ces résultats; car, ni alors , ni dans aucune autre occasion, il n'en donna de démonstration géométrique, quoique Halley et le chevalier Wren le pressassent vivement de le faire, s'il était vrai qu'il en possédât une, comme ill'affirmait (i).
Сторінка 402 - Provence, avait publié, à partir de 1550 jusqu'à sa mort, un calendrier contenant des prédictions sur les saisons et les temps les plus favorables aux divers travaux agricoles. Je n'ai pas ce calendrier sous les yeux, je ne saurais dire conséquemment s'il doit être rangé dans les calendriers perpétuels ou dans les calendriers annuels. Il ne faut pas confondre...
Сторінка 168 - Colin a ajouté qu'à la suite de cet accident, s'étant présenté chez l'archevêque de Cambridge et ayant tenu des discours qui montraient l'aliénation de son esprit, ses amis se sont emparés de lui, ont entrepris sa cure, et l'ayant tenu renfermé dans son appartement, lui ont administré bon gré...

Бібліографічна інформація