Les siècles littéraires de la France, Том 4

Передня обкладинка
Chez l'auteur, imprimeur-libraire, an VIII (1800)-an XI, 1801
 

Відгуки відвідувачів - Написати рецензію

Не знайдено жодних рецензій.

Інші видання - Показати все

Загальні терміни та фрази

Популярні уривки

Сторінка 393 - II n'était ni trop gras ni trop maigre; il avait la taille plus grande que petite, le port noble, la jambe belle; il marchait gravement, avait l'air très-sérieux, le nez gros, la bouche grande, les lèvres épaisses, le teint brun, les sourcils noirs et forts, et les divers mouvements qu'il leur donnait lui rendaient la physionomie extrêmement comique.
Сторінка 394 - Molière, plus on l'aime ; plus on étudie Molière, plus on l'admire. Après l'avoir blâmé sur quelques articles, on finit par être de son avis : c'est qu'alors on en sait davantage. Les jeunes gens pensent communément qu'il charge trop : j'ai entendu blâmer le pauvre homme ! répété si souvent.
Сторінка 332 - Lettres du cardinal Mazarin où l'on voit le secret de la négociation de la paix des Pyrénées et la relation des conférences qu'il a eues pour ce sujet avec D.
Сторінка 458 - ANACRÉON, SAPHO, BION et MOSCHUS, traduction nouvelle en prose, suivie de la Veillée des fêtes de Vénus et d'un choix de pièces de différents auteurs, par M. M*** C*** (MoutonnetClairfond).
Сторінка 356 - Paris , qui en connaissent toutes les rues jusqu'aux plus petites et aux plus écartées ; mais qui ne savent pas ce qui se passe dans les maisons.
Сторінка 391 - Monsieur, lui dis-je, nous approuvions, vous et moi, toutes les sottises qui viennent d'être critiquées si finement et avec tant de bon sens ; mais pour me servir de ce que saint Remi dit à Clovis, il nous faudra brûler ce que nous avons adoré et adorer ce que nous avons brûlé.
Сторінка 16 - ... j'ai plus de joie des biens qu'ils reçoivent que s'ils m'étaient envoyés. Mais ma tendresse n'est pas aussi générale qu'elle est forte, car je ne la donne qu'à peu de gens, et pour qu'un homme soit digne d'être mon ami, il faut que ses inclinations soient conformes aux miennes et qu'il soit le plus discret homme de son siècle. « Ce n'est pas que je donne grande matière...
Сторінка 292 - Personne n'a mieux connu que lui, même de nos jours, le ton qui convient à l'épigramme, soit celle que nous appelons ainsi proprement, soit celle qui a pris depuis le nom de madrigal , en s'appliquant à l'amour et à la galanterie.
Сторінка 281 - L'auteur n'a pas dédaigné de peindre jusqu'à la sottise du peuple; sa curiosité sans objet, sa charité sans délicatesse, son inepte et offensante bonté, sa dureté compatissante; et rien n'est peut-être plus vrai dans aucun roman que la pitié cruelle de madame Dutour pour Marianne à qui elle enfonce innocemment le poignard à force de se montrer sensible pour elle.
Сторінка 234 - L'invisible et inutile vérité n'est pas accoutumée à trouver tant de sensibilité parmi les hommes, et les objets les plus ordinaires de leurs passions se tiendraient heureux d'y en trouver autant.

Бібліографічна інформація