Journal asiatique

Передня обкладинка
Société asiatique., 1825
 

Відгуки відвідувачів - Написати рецензію

Не знайдено жодних рецензій.

Вибрані сторінки

Інші видання - Показати все

Загальні терміни та фрази

Популярні уривки

Сторінка 140 - Philippe-le-Hardi, et que nos historiens paraissent avoir ignorés entièrement. Mon intention est de les faire connaître à l'Académie, et d'ajouter ainsi l'intérêt de notre propre histoire à tant d'autres motifs, mieux appréciés de nos jours, qui recommandent à la jeunesse avide d'instructions, l'étude des langues de l'Orient.
Сторінка 130 - Toutefois, il céda sans peine à l'avis des rois de Navarre et de Sicile, et se laissa persuader par l'espoir de recevoir une très-forte somme des ennemis de la religion , pour l'indemnité des frais qu'avait coûtés cette expédition, et en outre de riches présens. La paix, ou plutôt une longue trêve, fut convenue entre les chrétiens et les musulmans ; mais ce parti déplut en général à l'armée, qui ne partageait pas l'indemnité , et qui avait compté sur le pillage de Tunis , ville...
Сторінка 322 - Nous venons de démontrer les difficultés que les abstractions produisent dans, les sciences ; il nous reste à faire voir l'utilité qu'on en, peut tirer , et à examiner l'origine et la nature de ces abstractions sur lesquelles portent presque toutes nos idées scientifiques.
Сторінка 138 - Les moines et les prêtres chrétiens pourront demeurer dans les États de l'émir des croyants, qui leur donnera un lieu où ils pourront bâtir des monastères et des églises, et enterrer leurs morts ; lesdits moines et prêtres prêcheront et prieront publiquement dans leurs églises et serviront Dieu suivant les rites de leur religion, et ainsi qu'ils ont coutume de le faire dans leurs pays.
Сторінка 135 - ... auteur de la lettre dont nous venons de parler, prouvent évidemment que le roi de Tunis redoutait l'armée des croisés, et se trouvait réduit à une grande extrémité. Mais elles ne présentent aucune clause invraisemblable et inconciliable avec les devoirs rigoureux d'un prince musulman, comme serait celle qui aurait autorisé les sujets mahométans à embrasser la religion chrétienne, et à recevoir le baptême, sans .encourir par cette apostasie aucune peine.
Сторінка 139 - Il est ajouté aux présentes conventions, qu'il sera payé au très-illustre Charles, par la grâce de Dieu, roi de Sicile, pour les cinq années passées, finissant à la date des présentes, la somme qui était payée ordinairement à l'empereur; il sera également payé audit roi très-illustre, à compter de ce jour, et en avant, par chaque année , le double de ce qui était payé à l'empereur.
Сторінка 131 - ... d'ordinaire la multitude, incapable d'apprécier ce qu'exigent les circonstances , à embrasser le parti de l'opposition contre ceux qui ont la conduite des affaires. » Quoi qu'il en soit en thèse générale de cette réflexion de l'annaliste , qui sans doute était bonne pour le siècle où il écrivait, il semble du moins que pour le cas particulier auquel il l'applique, elle était très-bien fondée. Entre tous les princes croisés...
Сторінка 256 - Le conseil est chargé de diriger les travaux littéraires qui entrent dans le plan de la Société , ainsi que du recouvrement et de l'emploi des fonds ; il ordonne l'impression des ouvrages qu'il reconnaît utiles ; il en fait faire des traductions ou des extraits; il examine les ouvrages relatifs au but de la Société; il donne des encouragemens ; il nomme les associés correspondans ; il fait l'acquisition des manuscrits et des ouvrages asiatiques, lorsqu'il le croit convenable.
Сторінка 256 - Elle se procure les manuscrits asiatiques ; elle les répand par la voie de l'impression ; elle en fait faire des extraits ou des traductions. Elle encourage en outre la publication des grammaires, des dictionnaires et autres ouvrages utiles à la connaissance de ces diverses langues.
Сторінка 139 - ... pièces d'argent de leur monnaie pour le poids et pour le titre : une moitié sera payée comptant et l'autre moitié sera répartie sur deux années solaires, à partir de la date des présentes, et sera acquittée par portions égales à la fin de chacune des deux années. Le roi de Tunis donnera aux princes chrétiens, pour la somme dont il reste débiteur, des cautions qui devront être prises parmi les négociants chrétiens.

Бібліографічна інформація